Err

Votre panier : 0,00 EUR
Isabelle ROCHEDREUX

La désengrammation

   Découverte par Jean-Philippe Foissy (ostéopathe sur Paris) il y a seulement quelques années, la désengrammation s'appuie sur une bonne maîtrise de l'ostéopathie crânienne ainsi que sur la connaissance des principaux méridiens énergétiques issus de la médecine traditionnelle chinoise. Elle vise à relancer la vitalité d'un organe, et donc son énergie circulante dans son méridien correspondant.

   Comment se bloque un organe? Voici mon explication:

   C'est le cerveau primaire qui gère tout ce qui est instinctif, vital, et fonctionne en phénomène de survie de l'individu. Lorsqu'on fait le lien avec le décodage biologique, tout devient logique:

   1. Phase de conflit programmant, et engrammation de l'intrus.

    Lors d'un conflit (terme en décodage biologique désignant un stress que l'on ne peut verbaliser sur le moment), le cerveau associe ce stress à un organe en fonction de notre ressenti.
    Exemple: pour un conflit de limite de territoire, pour notre cerveau archaïque, c'est la vessie qui est en détresse (car c'est en urinant que l'on délimite notre territoire).

    Afin d'anticiper un nouveau danger pour l'organe, le cerveau enregistre à l'instant "T" du stress, toute molécule en relation avec cet organe. Dans le cas de la vessie, cela peut être tous résidus de liquides contenus dans la vessie (eau, bière café...), mais aussi ce qui touche énergétiquement la vessie (élastane du slip, bouton de jeans...) et son méridien (genouillère trop serrée...). Il y a alors "engrammation" sur une ou plusieurs molécules qui vont être considérées par la suite comme étant des intrus potentiellement dangereux pour l'organisme.


   2.  Phase d'"irritation" de l'organe.

    Dès lors que cet "intrus" continue à être présent dans le champ électromagnétique de l'organe, celui-ci va commencer à s'irriter par incompatibilité énergétique.


   3.  Phase d' "engrammation" de l'organe.

    Enregistrant une certaine souffrance de l'organe irrité, le cerveau primaire lui ordonne de se bloquer ébergétiquement, afin de le protéger. Les mitochondries de l'organe arrêtent de travailler à plein régime. L'énergie produite irradie alors moins autour de l'organe; ceci étant la solution pour éviter d'être en "contact" (énergétiquement) avec l'intrus.
    Puisque l'organe produit moins d'énergie, son méridien est donc lui aussi sous-alimenté énergétiquement, et cela peut se traduire par des douleurs ou des dermatoses sur son trajet.


   4.  Phase pathologique.

    Ses défenses immunitaires étant amoindries par manque d'énergie, l'organe est donc susceptible de développer une pathologie à plus ou moins long terme ( si bien-sur, selon la psychobiologie, la vie nous fait vivre un nouveau conflit. Mais à conflit d'intensité égale, on développera une petite pathologie si notre terrain est bon, et une grosse pathologie s'il est altéré - surchargé en toxines ou toxiques, pH acide, ou déficient en énergie).
 


   Le but d'une séance de désengrammation est donc double: curatif dans le cas d'une douleur précise, mais aussi préventif pour relancer la production d'énergie d'un ou plusieurs organes engrammés et leur éviter une éventuelle pathologie.


   Comment ça marche?

   L'ostéopathe qui se "connecte" au MRP ( Mouvement Respiratoire Primaire) du patient, permet alors une " reconnection" de ce patient à son cerveau primaire, et engendre le processus de désengrammation, au contact d'un petit tube dans lequel est enfermé l'empreinte électromagnétique d'un organe ou bien un simple aliment. Il est donc possible de tester et de désengrammer tout et n'importe quoi.
  

Les méridiens du Triple Réchauffeur et de l' intestin grêle vont s'engrammer plus facilement sur les bagues, montres, bracelets ( le cerveau primaire se méfiant au premier abord de tout ce qui    n'est pas organique).




    Allergies

   La désengrammation est aussi "la solution" pour venir à bout des allergies ou intolérances alimentaires. En effet, c'est exactement le même principe d'engrammation de l'intrus décrite plus haut (1.): une molécule inoffensive étant simplement présente au moment du conflit programmant, va devenir un intrus potentiellement allergène.
   Il suffit de désengrammer et l'allergie disparait définitivement.



    Diabète

   Sur le même principe, il suffit de désengrammer le sucre, ainsi que le pancréas.


    Dépression, troubles du sommeil

   Sérotonine, dopamine et mélatonine sont à désengrammer. Leur synthèse et leur utilisation par l'organisme redeviennent optimales. Les résultats ne sont pas aussi spectaculaires qu'en cas allergie, mais on observe une nette amélioration.


    Addiction

   Il a été maintes fois observé de nettes améliorations dans les cas d'addiction ( sucre, chocolat, alcool, tabac...).
   
    Asthme et bronchites chroniques

  Très bons résultats concernant l'asthme et les bronchites chroniques, mais il est toujours intéressant de vérifier l'énergie du  poumon avant l'hiver!