Isabelle ROCHEDREUX

L'ostéopathie

   L'ostéopathie est une méthode de soins qui s'emploie à déterminer et à traiter les restrictions de mobilité qui peuvent affecter l'ensemble des structures composant le corps humain.
   Toute perte de mobilité des articulations, des muscles, des ligaments ou des viscères peut provoquer un déséquilibre de l'état de santé.
   L'ostéopathie est fondée sur la capacité du corps à s'auto-équilibrer et sur une connaissance approfondie de l'anatomie.
   Après un interrogatoire et un examen des éventuels bilans radio et biologique du patient, l'ostéopathe va précisément déterminer les indications et contre-indications de sa thérapie.
   Grâce à des tests palpatoires spécifiques, l'ostéopathe explore le corps à la recherche des zones présentant des restrictions de mouvement. Ses mains vont réharmoniser l'ensemble des structures perturbées dans leur mobilité.


Un traitement de la tête aux pieds :

L’ostéopathie intéresse tous les grands systèmes du corps :

  • le système orthopédique et locomoteur : entorses, tendinites, lombalgies, dorsalgies, costalgies, cervicalgies, périarthrites de l’épaule, douleurs articulaires, scolioses,pubalgies, douleurs coccygiennes, douleurs maxillaires.
  • le système neurologique : névralgies cervico-brachiales, intercostales, faciales, d’Arnold, cruralgies, sciatiques…
  • le système cardio-vasculaire : troubles circulatoires des membres inférieurs, congestion veineuse, hémorroïdes, palpitations, oppressions…
  • le système digestif : ballonnements, hernie hiatale, flatulences, troubles hépato-biliaires, colites, constipation, ptôse d’organes, digestion difficile, gastrites,acidité gastrique…
  • le système O.R.L. et pulmonaire : rhinites, sinusites, vertiges, bourdonnements, céphalées, migraines, bronchites, asthme, bronchiolites…
  • le système neuro-végétatif : états dépressifs, d’hypernervosité, anxiété, stress, troubles du sommeil, spasmophilie…
  • les séquelles de traumatismes : fractures, entorses, chutes, accidents de voiture.
  • mais aussi: syndrome du canal carpien, fourmillement dans les mains...
  • sans oublier: la femme enceinte, véritable "contenant" qu'il serait plus judicieux de réharmoniser tout au long de la grossesse afin d'éviter les restrictions de mobilité crânienne et viscérale souvent présentes chez le nouveau-né.
  • le nourrisson: colites, reflux, pleurs, canal lacrymal, mauvaise suscion..., et en règle générale: 1 séance de "vérification", même sans symptômes.
  • les craquements au mouvement d'une ou plusieurs articulation signifient qu'il est temps de consulter un ostéo, afin d'éviter l'usure prématurée de ces articulations qui compensent le manque de mobilité des articulations adjacentes , et une future arthrose (réaction de défense de l'organisme à l'usure).
  • en prévention: des traumatismes, physiques ou émotionnels, anciens ou passés inaperçus, sont susceptibles de provoquer des séquelles locales ou à distance, et ceci même plusieurs années après. Chacun doit prendre conscience qu'il est responsable de son capital santé qu'il peut préserver par une alimentation saine, des détoxinations bisannuelles et un suivi ostéopathique et énergétique régulier.