Err

Votre panier : 0,00 EUR
Isabelle ROCHEDREUX
  Maux de tête chroniques
 

       Céphalées, douleurs aux tempes, Arnoldite récidivante malgré les traitements ostéopathique....

       L'ostéopathie classique lève les restrictions de mobilité tissulaire. Elle est donc efficace dans les cas de céphalées post traumatique (accident de voiture, de vélo, choc sur le crâne, chute à la renverse...).
       Mais elle ne réglera pas le problème dans les céphalées chroniques inexpliquées, car 9 fois sur 10, l'origine est viscérale énergétique. Ayant moi-même subie des migraines plusieurs fois/mois depuis l'adolescence, ce n'est pas l'ostéopathie qui m'en a débarrassée (et pourtant, je suis passée entre les mains de très bons thérapeutes). C'est en effet, la Désengrammation!

      Par expérience, cette découverte révolutionne les principes de l'ostéopathie, trop basés sur l'articulaire bloqué par le tissulaire. Mais pourquoi le tissulaire est-il bloqué? C'est le viscéral qui souffre, tout simplement, ce qui rend sous tension le péritoine correspondant. C'est alors que l'ostéopathe vous dira: votre foie est bloqué, c'est votre estomac.... et il ira travailler sur son enveloppe aponévrotique. Mais cette dernière ne lâchera jamais ses tensions complètement. Momentanément, l'organe sera légèrement mieux irrigué, puis le péritoine se recontractera de nouveau comme avant. Voilà pourquoi, tous les troubles viscéraux récidivent après traitement ostéopathique.

     Cela peut paraître étonnant, mais la majeure partie des douleurs proviennent d'un vide énergétique sur le méridien d'un organe; organe lui-même en état de stress à cause d'une intolérance à une molécule (alimentaire ou chimique). L'organe, pour se protéger, va se replier sur lui-même et cet état de prostration fera qu'il produira moins d'énergie, d'où le vide sur le méridien. En compensation, le corps va puiser dans la masse d'énergie des autres organes pour en insuffler dans le méridien qui en manque. Mais de ce fait, il en mettra aussi dans le méridien opposé. Celui-ci sera en trop plein (plénitude), et C'EST LE TROP PLEIN ENERGETIQUE QUI EST DOULOUREUX.

   En ostéopathie, je me suis longtemps attachée au restrictions de mobilité, étant persuadée que c'était elles qui écrasaient les nerfs et les artères. Et lors de mes migraines, je le sentais, que c'était mes ligaments à la base du crâne qui étaient fortement spasmés.

   Et pourtant...

   Lors de ma formation en Désengrammation chez Jean-Philippe Foissy, j'ai découvert que j'avais la vésicule biliaire de bloquée énergétiquement, avec un engramme sur l'huile d'olive. Et mes migraines hebdomadaires se sont quasiment envolées. Certes, j'en avais encore au moment du cycle et lorsque je mangeais certains aliments, mais elles étaient maintenant supportables, et je ne vomissait plus. De plus, j'avais les idées plus claires les autres jours, fini la tête comme dans du coton. Le fait d'avoir libéré le plus gros des engrammes sur ma VB (vésicule biliaire), m'a alors permis de cibler les autres aliments qu'elle ne tolérait pas non plus. Auparavant, elle était tellement mal, qu'elle ne supportait plus rien. En désengrammant, les choses deviennent plus claires.

  Il m'a fallu trouver et désengrammer un blocage sur mon hypophyse et sur la progestérone pour lever quasiment en totalité les céphalées cataméniales (au moment du cycle). Je me teste et désengramme de temps en temps certains aliments gras (car maintenant, ma VB me le dit tout de suite par une petite pointe au niveau de la tempe, qui ne dure pas mais qui peut déboucher sur une céphalée le lendemain si je ne désengramme pas).

  Depuis, je n'ai que très rarement des maux de tête, car j'ai toujours une légère faiblesse vésiculaire, car la VB est le siège de l'injustice qui est mon conflit prédominant dans cette vie-ci.
  Mais je le vois grâce à mon physioscan, ma VB ne s'est jamais aussi bien portée. Sa vitalité est nettement meilleure aujourd'hui qu'à l'âge de  20 ans. J'en suis heureuse pour elle (et ma santé à venir) et cela m'a vraiment changé la vie!   :)

  Et pourtant, personne n'est allé débloqué la base de mon crâne et plus précisément mon articulation occipito-mastoïdienne, siège de mes souffrances! Cela prouve bien que bien au-delà de l'articulation et des tissus, la véritable cause est l'énergie. Quand l'énergie passe, le sang circule et irrigue les tissus, eux mêmes responsables des blocages articulaires.

   Je récapitule mon traitement:

   Migraines occipito-mastoidiennes à droite et remontant latéralement à type d'Arnoldite depuis l'adolescence tous les 15 jours, associées à des vertiges et des nauséesjusqu'à vomissement.Régulièrement suivie en ostéopathie, sans aucune amélioration.

  •  séance 1:
                          D (8) vésicule biliaire; D (8) huile d'olive

  •  séance 2: intensité de la douleur diminuée de 3/4, un peu de nausées mais plus du tout jusqu'à vomir;  peux rester 2 mois sans avoir de céphalées.
                         D (0) VB; D (7) canal cholédoque
                         D (12) ovaires; D (3) oestradiol

     Je n'ai des maux de tête qu'au 3è jour du cycle (avant, c'était le 1er ou la veille) et lors de l'ovulation. De plus, la localisation de la douleur a changé: c'est à la tempe que j'ai mal, mais c'est plus supportable, et toujours à droite. Et le simple fait de prendre un ou deux cafés, peut en venir à bout. Je peux me passer de médicament.

  • séance 3: D (8) hypophyse et D (3) progestérone
        Je continue à me tester et désengrammer certains aliments gras. Ma tempe me dit tout de suite si quelque chose ne passe pas. Ai quand même une petite céphalées tous les 2 mois mais supportable.

  • séance 4: je me suis rendue compte qu'il fallait aussi tester les méridiens unilatéralement, alors que je ne le faisais que bilatéralement grâce à mes tubes tests.
                    D (19) VB à gauche.

  • séance 5: D(8) VB gauche.
      Je n'ai quasiment plus de migraines depuis, même en l'absence de sommeil, et jamais plus de vertiges ni de vomissement. Ma tête est sortie du coton, j'ai les idées claires. Quel soulagement!!





Exemples de cas réels


Voici quelques autres exemples vécus en cabinet pour une meilleure compréhension.



       Femme, 58 ans, vient consulter pour des migraines frontales à droite, depuis 15 ans. Elle m'annonce d'elle même qu'elle vient sur conseil d'un proche, mais qu'elle n'y croit pas.

  • séance 1: D (16) estomac (le méridien passe par la joue et le front).
      En discutant avec elle, elle fait le lien avec l'utilisation de ses premières lentilles de contact. Elle reporte des lunettes depuis. Je lui demande de me ramener ses lentilles (qu'elle a heureusement gardées).

  • séance 2: migraines disparues, puis revenues récemment. Me dit que les autres jours sans céphalées, elle n'est plus dans le brouillard et que ses journées en sont changées (sensation de planning allégé).
                          D (8) estomac
                          D (16) lentille. Pendant la désengrammation, elle me dit qu'elle ressent un début de migraine (puisque je pose la lentille sur sa peau, le corps réagit tout de suite et certaines personnes en sont sensibles), puis plus rien à la fin du traitement.

  • séance 3: la patiente n'a plus de migraines. Elle n'en revient pas.
                         D (4) lentille et D=0 estomac.



      Homme, 35 ans, vient consulter pour un bilan général. M'annonce qu'il souffre de céphalées régulièrement.

  • séance 1: D (14) VB  et D (12) vin rouge.
  • séance 2, 2 ans plus tard: me dit qu'il a beaucoup moins de céphalées depuis mon traitement. Je n'ai pas investi davantage son problème de VB (recherche d'autres intrus), car il venait pour autre chose; mais je suis persuadée pouvoir venir totalement à bout de ses maux de tête.

      Femme, 24 ans, soufrant de migraines en balance, avec nausées depuis 6 ans.

  • séance 1: D (24) VB et D (16) lait, D (8) oléagineux et D (6) huile d'olive.
  • séance 2: améliorées pendant 2 semaines, puis revenues.
                         D (12) VB, D (8) lait, D=0 oléagineux D=0 huile d'olive, mais D (12) sa propre huile d'olive.

  • séance 3: maux de tête disparus.
                        D=0 VB, D=0 lait et D (5) huile d'olive perso.